Nouveauté : nouveaux thés

Publié le par lecolimaconbleu

4 Nouveautés dans la gamme des thés :  

- Assam et canelle éclats : des éclats de cannelle de Ceylan sur un thé d'Assam, presque en poudre (celui utilisé en Inde pour le tchaï au lait). Le thé d'Assam pousse en altitude au nord-est des Indes et sa rencontre avec la cannelle de Ceylan, au sud du pays, est un enchantement tout en rondeur et en finesse.

- Les hommes bleus : ici, c'est le Maroc... du sud au nord on y savoure le thé à la menthe plus ou moins fort, plus ou moins sucré (plutôt plus que moins suxré). Un thé vert de Chine accompagné de menthes (nana et poivrée) l'une pour la force du goût, l'autre pour sa volupté. Il n'y a qu'à fermer les yeux et nous ne sommes plus devant l'église de Bénévent l'Abbaye mais sur la place Jamaâ El Fna !

- Darjeeling Margaret's Hope : on retrouve avec ce thé sans mélange la fraîcheur des thés de Darjeeling, toujours dans les montagnes du nord de l'Inde pourtant si différent du thé d'Assam (un autre sol, un autre climat).

- Ti Kuan Yin orange et pétales : un nom particulier (déesse en fer le la miséricorde) pour un thé qui ne l'est pas moins ; un thé qui a une histoire, un nom qui a une légende :

"Dans la province de Fujian (sud-est de la Chine), se trouvait un temple vétuste dédiée à la déesse Guanyin déesse de la miséricorde représentée par une statue de fer. Son plus fervent dévot était un homme pauvre qui venait régulièrement lui faire des offrandes, prier et nettoyer le temple. La déesse le remarqua et voulut le remercier ; pour cela, elle lui apparut en rêve pour lui annoncer qu'il trouverait une source de fortune auprès de sa statue et qu'il en partagerait les bienfaits avec ses proches. L'homme trouva en effet une petite plante qu'il mit en terre et donna un thé merveilleux qu'il partagea avec famille et amis."

Ici, ce thé oolong (fermenté à 60%) est accompagné d'arôme d'orange et de pétales de fleurs d'oranger : boisé et fleuri, doux et soutenu. 

Publié dans Le Colimaçon Bleu

Commenter cet article